Joy Division : associés


Rob Gretton

Célèbre DJ de Manchester (à Rafters), qui devint le manager de Joy Division en mai 1978, puis plus tard celui de New Order. Il aida Joy Division à arriver à maturité, organisant pour eux de nombreux concerts et étant toujours très attentif à préserver leur indépendance artistique. Protégé par le "gentil géant", le groupe atteignit un statut culte, puis réussit à survivre à la mort de Ian, en tant que New Order. Rob était partenaire dans Factory et l'homme derrière l'Haçienda, le Club le plus connu de Manchester. Il est mort d'une crise cardiaque le 15 mai 1999, à l'âge de 46 ans.


Martin "Zero" Hannett

D'abord ingénieur du son et bassiste, il organisa ensuite des concerts avec son agence Music Force (dont certains pour Warsaw) et s'avéra finalement être l'un des producteurs les plus doués de son époque. Partenaire dans Factory, il travailla avec Joy Division sur la plupart de leurs disques, mais aussi avec New Order, U2, Orchestral Manoeuvres In The Dark, A Certain Ratio, Buzzcoks, Magazine, Durutti Column ... Il joua du synthétiseur sur certains morceaux de Joy Division enregistrés en studio. Il quitta Factory à la fin de 1981 à la suite d'un désaccord, et mourut d'un arrêt cardiaque le 18 avril 1991, à 42 ans.


Tony Wilson

Anthony H Wilson est né le 20 février 1950. Il a travaillé sur Granada TV comme présentateur, notamment de programmes musicaux. Enthousiasmé par le punk rock, il fonda le Factory Club (au Russell Club) à Hulme, Manchester en mai 1978, et quelques mois plus tard Factory Records, le très créatif et remarquable label de disques indépendant. L'esprit de Factory était que chacun devait tirer du plaisir de ce qu'il faisait, et que les bénéfices devaient être partagés équitablement entre les groupes et l'entreprise. Cet état d'esprit, la qualité de la musique et du design allaient devenir la griffe de Factory. Tony est mort d'une crise cardiaque le 10 août 2007, à l'âge de 57 ans.


Alan Erasmus

Un acteur de théâtre - il est aussi apparu dans le téléfilm "Hard Labour" de Mike Leigh - et un manager de groupes qui co-fonda Factory Records, au 86 Palatine Road.


Peter Saville

Le cinquième partenaire dans Factory, il était le designer du label. Il conçut la plupart des pochettes des disques de Joy Division et de New Order et des autres produits de Factory, dont des posters, des badges etc... Il favorisait le dessin graphique, les photographies d'art, en totale opposition avec le "design" habituel des disques pop (les noms et les visages des membres de Joy Division n'apparaissent jamais sur les pochettes). La couverture aussi devait être une œuvre artistique. Plus tard, il quitta Factory et forma Peter Saville Associates, mais continua à travailler avec New Order, souvent en collaboration avec le regretté photographe Trevor Key.


Bernard Pierre Wolff

Le photographe français est lié à Joy Division par les photos choisies par Peter Saville pour "Closer" et "Love Will Tear Us Apart".


Gillian Gilbert

Fan de Joy Division, elle rejoignit New Order comme clavier et guitariste à la fin de 1980. Elle est née le 27 janvier 1961 à Macclesfield et est mariée à Stephen Morris.


John Peel

DJ sur BBC Radio 1, pendant des décennies il a invité à son émission, les Peel sessions, des artistes dont il aime la musique. Joy Division vint à deux reprises en 1979, enregistrant huit titres pour lui. Il diffusa "Atmosphere" en hommage à Ian après avoir pris connaissance de la mauvaise nouvelle. Beaucoup de sessions ont été publiées en disque vinyl ou CD (entre autres celle de Joy Division, New Order, Echo And The Bunnymen, The Fall, The Ruts, The Cure, Jimi Hendrix, Peter Hammill ...). Il est mort d'une crise cardiaque le 25 octobre 2004, alors qu'il était en vacances au Pérou, à l'âge de 65 ans. En son honneur a lieu chaque année un John Peel Day.


Paul Morley

Né à Stockport en 1957, journaliste au NME, il a été le tout premier critique à discerner la puissance de la musique de Joy Division et la force de leurs prestations scéniques. Son admiration et son amour pour le groupe n'ont jamais cessé de grandir. Il a publié des livres en plus de ses articles et autres écrits sur la musique pop. "Nothing" est un livre autobiographique centré sur le suicide de son père et celui de Ian Curtis ainsi que sur ses années d'adolescence. Il a également fondé une maison de disques et un groupe d'avant-garde de pop électronique.


Anton Corbijn

Né aux Pays-Bas en 1955, il part pour Londres en 1979, attiré par la musique post-punk. Il y travaille comme photographe pour le NME. Fan de Joy Division, il prit des photos du groupe : une session dans le métro, une autre lors de l'enregistrement de la vidéo de "LWTUA" et à une ou deux reprises lors de concerts. Il est bien connu pour son travail (photos, pochettes de disques et vidéos) avec U2, Echo And The Bunnymen, etc... Il a réalisé le film "Control" sur la vie de Ian Curtis, sorti en 2007 avec d'excellentes critiques, et vainqueur de plusieurs prix au Festival de Cannes.


Kevin Cummins

Né en 1953, Kevin est un photographe renommé qui a pris de nombreux clichés de Joy Division - ainsi que d'autres groupes. Un livre très attendu a finalement pu paraître grâce à l'obstination de Kevin et grâce à Laurence Johns et toute l'équipe de To Hell with Publishing.


Terry Mason

Terry, un ami d'école de Peter et de Bernard à Salford, également présent au concert des Sex Pistols, fut l'un des co-fondateurs du groupe et leur premier batteur. Il devint rapidement leur manager jusqu'à l'entrée en scène de Rob Gretton. Terry devint alors le road manager du groupe - travaillant avec Twinny, leur roadie. Terry fut leur chauffeur et parfois aussi en charge de la console de mixage. Il a été le tour manager de New Order jusqu'au milieu des années 90.


Rex Sargeant

Ronan, appelé Rex, est né en 1965. Fan de la première heure, il est très souvent au studio TJ Davidson où Joy Division répète. Rex a travaillé comme technicien instrument pour eux puis pour New order. Il a été ingénieur du son sur les projets parallèles de Peter Hook (Revenge, Monaco) et pour beaucoup d'autres groupes. Il a également joué de la basse dans son propre groupe, PR5. Hooky se souvient d'un grand professionnel, positif, amical et loyal. Rex aimait dire qu'il était le majordome de Hooky quand ils vécurent sous le même toit à la fin des années 80 ! Rex a choisi de nous quitter en décembre 2010.


Twinny

Twinny a rencontré Peter Hook à Salford bien avant la formation de Joy Division. Ils allaient à des concerts ensemble, et plus tard le groupe a demandé à Twinny de les accompagner sur la route. Malgré son refus initial, il a rejoint la tournée Buzzcocks - dont Joy Division assurait la première partie - pour les aider au niveau sécurité, et est devenu leur roadie. Des années plus tard, il avoue : "Ils sont toujours mon groupe préféré. Ils le seraient aussi bien si je n'avais pas travaillé avec eux ! On me demande souvent s'ils auraient eu autant de succès que New Order et je pense qu'ils en auraient eu plus encore ! Plein de gens écoutent toujours Joy Division, non ? U2, Moby, et tous ces adolescents de 14-15 ans."

Les autres

Beaucoup d'autres personnes ont été impliquées dans la courte vie de Joy Division - ou plus tard celle plus longue de New Order : Michel Duval et Annik Honoré avec Factory Benelux, des photographes, journalistes/écrivains, etc. Il est impossible de tous les mentionner, mais beaucoup apparaissent dans les pages idoines (livres, photos...).

Joy Division  |  Home

MAJ 2014-11-02    Copyright © Michel ENKIRI