Rob Gretton




Rob Gretton


"Golden Ears" Rob Gretton a été une figure centrale de la scène musicale de Manchester - autant dire britannique - d'abord en tant qu'associé chez Factory et manager de Joy Division, puis ensuite comme manager de New Order et co-fondateur de l'Haçienda, l'un des nightclubs les plus connus du monde dans les années 80.

C'était quelqu'un de très secret, n'aimant pas parler à la presse, en partie à cause d'une sorte de timidité, mais aussi car il pensait que moins on en dit, plus le mythe peut se développer. On l'a décrit comme "Très drôle, chaleureux, extrêmement généreux, vif, honnête et à peu près la personne la plus gentille que l'on puisse rencontrer" et comme "quelqu'un de vraiment bien ... [qui] prend de l'importance dans votre cœur avec le temps. Un véritable original, un homme de principes.". Il avait quand même une réputation redoutable, dûe à son côté plus sombre et à son humour noir! Il a dit préférer par dessus tout sa famille, New Order, The Haçienda et le club de football de Manchester City.

Il était aussi connu pour prendre des paris avec ses collègues sur le succès des singles des groupes. En 1988 il perdit 1.000 £ contre New Order après avoir parié que leur single "Fine Time" entrerait dans le top 10, alors qu'il culmina à la 11e place! L'année suivante, Tony Wilson démissionna temporairement de la présidence de Factory après avoir perdu un pari face à Rob sur le fait que le single de New Order "Round And Round" serait dans le top 5, alors qu'il n'atteignit que la 21e place.


Rob Gretton


Né le 15 janvier 1953, Rob Gretton grandit dans la banlieue sud de Manchester, à Newall Green, dans la même région que Martin Hannett. Ils s'investirent dans la scène punk en 1977, Rob en tant que directeur de fanzine, manager de groupe et DJ à Rafters. En 1977-1978 il vit Warsaw/Joy Division à plusieurs reprises. Sa première impression fut : "...ils étaient des fous furieux. Et je me suis approché pour les regarder. Super ! Le meilleur groupe que j'aie jamais vu - j'en ai des frissons dans la colonne vertébrale. Et je me suis mis à danser dans tous les coins... J'ai été leur dire - à la fin - leur dire combien je pensais que c'était excellent... et je suis resté extasié tout le lendemain."

En mai 1978, il devint leur manager, faisant tout de suite leur promotion avec des badges et des interviews et en les faisant signer chez Factory Records. Après quelques interviews, Rob - et le groupe - décidèrent de ne plus en offrir. Ils continuèrent à respecter cette règle après la mort de Ian et le passage de Joy Division à New Order.


Rob Gretton


Au début des années 80 Rob Gretton souhaita créer un nouveau club à Manchester, The Haçienda, même si les essais similaires de Tony Wilson s'étaient soldés par des échecs (Factory I et II). The Haçienda fut le club qui assit la réputation de Manchester comme l'un des endroits les plus branchés et excitants au monde pour la musique pop des années 80 et début 90. Malheureusement, il fut aussi l'une des raisons de la faillite de Factory. Aujourd'hui The Haçienda a été démoli et transformé en immeuble de logement, mais Hooky a insisté pour que l'idée de Rob soit honorée : "Tout ce que je leur ai demandé, c'est de mettre une plaque en bronze dans le foyer pour Rob Gretton... The Haçienda était le bébé de Rob et on doit s'en souvenir ainsi."

Au début des années 90 Rob créa sa propre maison de disques "Robs Records" et travailla avec Sub Sub - les futurs Doves. Il aida aussi New Order à se reformer en 1998 après une séparation de 5 ans. Rob est mort le 15 mai 1999, à 46 ans, d'une crise cardiaque dans sa maison. Rob repose au Manchester Southern Cemetery.


Rob Gretton
Photo © Kevin Cummins
reproduit avec aimable permission


New Order :

"[Nous] avons été choqués et attristés d'apprendre la mort de Robert Leo Gretton. Nous sommes certains que tous ceux qui ont travaillé avec lui partagent notre sentiment que nous avons perdu un ami unique et sincère. Sa loyauté, sa générosité et la force de ses principes combinés à son amour de la vie resteront une source d'inspiration pour nous tous. Nos pensées vont à sa compagne Lesley et à ses enfants ... à ce moment précis."

"Il était l'un des nôtres, sans lui nous aurions été comme une chaise à laquelle il manque un pied."



Vini Reilly (The Durutti Column) :

"Deux choses me reviennent immédiatement à propos de Rob. La première fut quand un de mes amis en situation délicate eut besoin de l'argent de la caution pour sortir de la prison de Strangeways. Il ne fallait pas que l'argent semble venir de moi. Rob ne fit aucun commentaire et ne donna aucun conseil - il réunit l'argent en quelques 20 minutes. Je pense que son éducation catholique et sa connaissance des bas-fonds de Manchester ne s'y sont pas opposées. La seconde chose dont je me souvienne est son intérêt sincère pour toute personne un peu perdue. S'il apercevait quelqu'un qui restait à part - par timidité ou quelle que soit la cause - Rob faisait tout pour l'intégrer gentiment mais fermement. Son attention et son affection presque paternelle pour Nat Curtis après la mort de son père, Ian, est quelque chose dont se souvient toujours Nat à ce jour. Il est très révélateur que quand Nat visita le plateau de "24 Hour Party People" son personnage préféré ait été l'acteur interprétant Rob. Rob Gretton était un homme bon et droit, et paradoxalement - un dur mais en même temps un gentleman sensible et attentionné. Un visionnaire qui nous manque énormément."



Jimi Goodwin (Doves) :

"Rob était un amour. Il n'était pas toujours facile à suivre mais quand on le connaissait il était extrêmement réaliste, charmant et généreux. Il était aussi extrêmement drôle, un vrai blagueur."


Rob Gretton
Photo © Kevin Cummins
reproduit avec aimable permission



Joy Division  |  Home

MAJ 2012-02-13    Copyright © Michel ENKIRI