Joy Division : articles


New Order : Paris Le Zénith 2002


New Order Paris Zénith 2002 ticket

Dimanche 26/05/02

New Order était de retour pour la troisième fois en l'espace de quelques mois, pour jouer au Zénith, la deuxième salle de concerts de Paris par la taille. J'avais légèrement raccourci mes vacances pour pouvoir les voir et j'étais content que ma soeur puisse se joindre à moi.

A nouveau le groupe fut annoncé par Alan Wise - "Bienvenue aux quatre de Macclesfield" - le line up était le même qu'en 2001 et le premier morceau également "Crystal". Hooky était déjà en train de danser avec sa basse comme un samouraï japonais. Bernard nous dit qu'ils n'avaient pas tourné depuis quelques mois, et cela donna au concert spontanéité, fièvre et aussi un côté un peu chaotique à une ou deux occasions !

Ils jouèrent "Transmission" - avec encore une fois un Steve absolument hors du commun - "Regret" et "Ceremony" : New Order montrait toute la vitalité et la force nécessaires pour cette chanson. Elle fut suivie par "60 Miles An Hour" - je commençais à craindre qu'ils ne jouent exactement les mêmes titres qu'en 2001 ... - et "Atmosphere", avec la section rythmique à son ... zénith.

Puis ils interprétèrent "Brutal", "Close Range" et "She's Lost Control" de Joy Division avec quelques mots d'introduction de Bernard  - "Je crois que nous ne l'avons jamais joué à Paris depuis les Bains Douches" - ce qui déclencha des rugissements dans le public. La chanson fut simplement grandiose et valait à elle seule de raccourcir mes vacances ! Suivirent un excellent "Bizarre Love Triangle" (et un excellent Hooky), "True Faith" dans la même veine que l'année passée, et "Temptation", un autre sommet avec un Bernard impressionnant au possible.

Ils terminèrent sur "Love Will Tear Us Apart", mais Peter eut des problèmes avec son ampli de basse, et Phil dût jouer la ligne de basse aux claviers. Hooky, aidé par ses roadies, put réparer et il resta tout seul à jouer une fois les autres partis. New Order revint pour un rappel et dédia la chanson à venir aux fans de Joy Division avant les premières notes de "Digital"! "Rock The Shack" suivit, puis "Blue Monday", avec un merveilleux Hooky à la basse et sur son kit de percussion. Comme d'habitude, il fut le dernier à quitter la scène.

Les quatre revinrent pour un autre rappel, qui devait comprendre 2 morceaux. Ils jouèrent "Your Silent Face", mais au milieu de la chanson l'ampli basse retomba en panne. Bernard sourit et serra Peter affectueusement dans ses bras, les techniciens s'évertuèrent, mais rien n'y fit, et Hooky se servit un verre et s'assit dans un coin, avant d'offrir à boire à un veinard dans le public. Puis ils partirent pour de bon, après un concert qui avait duré une heure et quarante cinq minutes !

Paris Zénith venue

Articles Joy Division  |  Joy Division  |  Home

MAJ 2014-12-04    Copyright © Michel ENKIRI