Joy Division : articles


New Order : Montpellier Le Zénith 1989


New Order Montpellier Zénith 1989 ticket

Vendredi 20/01/89

New Order devait jouer à Paris, mais le concert fut annulé - Dieu sait pourquoi. Après quelques recherches, j'appris qu'ils devaient se produire à Montpellier. Je n'eus pas d'autre alternative que de prendre l'avion (je n'aurais pas fait cela pour grand monde à cause de mes soucis d'oreille interne et de tympan), et espérer trouver facilement la salle de concert et un hôtel pour la nuit, car je n'étais jamais venu là auparavant. Je me promenai dans la ville l'après-midi (ce qui fut très agréable), puis je dûs prendre le bus car le Zénith est hors de la ville, et pendant que nous attendions, je fis connaissance avec un couple et quelques autres personnes.

Montpellier Zénith venue

Puis ce fut l'heure du concert, et New Order attaqua avec "Touched By The Hand Of God" qui est l'un de mes titres favoris, avec le son atomisant de la basse de Hooky et sa manière si particulière de jouer (je m'étais mis face à lui pour ne pas en rater une miette).

Ils enchaînèrent avec un "Ceremony" incroyable, et un renversant "True Faith" quand il y eut une panne de courant. On put craindre qu'il ne mettent du temps à revenir, mais il n'en fut rien, et ils reprirent avec "Sub-culture", et une nouvelle chanson de Technique : "Dream Attack" (mon morceau préféré de l'un de mes albums favoris de New Order). Les instruments et la voix étaient parfaitement en place, le titre brillant.

Ils continuèrent à cent à l'heure, avec "1963" et un autre petit dernier, "Vanishing Point", également fabuleux. Encore une fois, le son de New Order live n'a que peu de rapports avec celui de leurs disques, et ils sont l'un des très rares groupes à pouvoir se le permettre.

Ils furent plus qu'excellents, et "BLT" en fut une preuve supplémentaire, suivi d'un renversant "Age Of Consent". Ils finirent sur "Temptation" et "The Perfect Kiss" qui fut ... parfait.

Montpellier Zénith venue

Ils revinrent sur scène pour un rappel de deux chansons, "True Faith" à nouveau (sans problème technique cette fois) et "Fine Time". Une conclusion adéquate pour la soirée.

Le couple que j'avais rencontré me raccompagna gentiment à Montpellier, où je pus trouver un hôtel, dormir du sommeil du juste et faire de beaux rêves.

J'aurais presque pu rentrer à Paris en volant mais sans avoir besoin d'avion ... ce qui m'aurait d'ailleurs évité des douleurs pour les jours suivants !

Articles Joy Division  |  Joy Division  |  Home

MAJ 2014-12-04    Copyright © Michel ENKIRI